Contact

2935ÉTAT, NATION, GOUVERNEMENT

ÉTAT, NATION, GOUVERNEMENT

Le Roi Louis XIV eut à dire que l’État c’est moi. De nos jours, il y a une nette distinction entre gouvernement et état dans la majorité des sociétés modernes. La désapprobation d’un gouvernement par le peuple qui, par exemple ne réélit pas les candidats d’un parti ne signifie pas un rejet de l’état pour autant. Sous les régimes totalitaires, la distinction entre le gouvernement et l’état n’est pas établie. En effet, les dirigeants de ces régimes très souvent confondent délibérément gouvernement et état pour présenter leurs interêts comme ceux de la nation.
Le terme nation définit un peuple qui occupe un territoire et dirigé par un gouvernement ( les habitants d’un état ). Les gens qui forment une nation, en général, parlent la même langue, ont la même culture, la même ethnie et histoire. Aux États Unis, beaucoup de tribus de l’Amérique du Nord se définissent comme nations.
Un État est une communauté organisée politiquement, dirigée par un gouvernement. Des états peuvent être souverains ou à souveraineté limitée. Certains états entrent dans une union et acceptent une souveraineté limitée pour les bénéfices qu’ils tirent en tant que membres de la fédération. L’Union Européenne est une fédération créée récemment et composée d’états souverains. Le concept d’état souvent indique une entité politique indépendante. Le terme état peut-être aussi utilisé pour désigner une branche de gouvernement à l’intérieur d’un état, ce qui le distingue d’autres instirtutions comme l’église, la presse.
Le gouvernement représente les institutions qui contrôlent l’état à un certain moment de la durée. Ces institutions sont diverses: on peut citer le pouvoir judiciaire, le pouvoir législatif, le pouvoir éxécutif. Le pouvoir éxécutif est dirigé par une personne qui représente l’état ou qui est son porte-parole. Ce dirigeant peut avoir le titre de premier-ministre ou de président. Les gouvernenements se succèdent mais les états demeurent.
La Fondation
lafondation@aol.com

Posted by La Fondation at 12:04 PM